15 septembre 1968

Il dut presque sauter sur le quai, le train était si haut, puis traîner sa valise qui atterrit derrière lui dans un bruit sourd. Heureusement elle n’était pas trop lourde, remplie essentiellement de vêtements pour toutes les saisons, de deux livres importants et de quelques souvenirs personnels à la valeur moins pratique que superstitieuse.

À l’extérieur de la gare, trois choses le frappèrent. Premièrement, il ne semblait pas être du tout au centre de la petite ville, mais plutôt sur une sorte de ceinture pavée en périphérie de celle-ci. Il apprit plus tard que c’était la particularité de nombreuses villes belges. D’où il venait, les gares étaient des endroits importants en plein centre. Lire la suite


Note : Ce texte est le premier que Marginales, depuis sa création, publie en langue étrangère. Une traduction réalisée par Stéphanie Follebouckt en a été publiée dans le n°289.

15 September 1968

He almost had to jump onto the platform, the train was so high, then drag his suitcase down with a bump. Thankfully it was not too heavy, containing mainly clothes for four seasons, a couple of important books, and some personal mementos with more superstitious than practical value.

Outside the station, three things struck him. First, he seemed to be nowhere near the centre of the small town, but on some kind of cobbled conveyor belt around it. He later learned that this was a peculiarity of many Belgian towns. Where he came from stations were important places, bang in the town centre. Lire la suite