Un homme ou une femme s’avance d’un pas joyeux sur la scène de ce monde, s’arrête devant le micro placé au beau milieu et y va de son allocution :

Vous tous ici présents,

vous tous, si nombreux, qui me voyez et m’entendez grâce aux relais satellites,

vous tous aussi, innombrables, qui nous suivez via les réseaux sociaux,

c’est à moi que revient l’incommensurable plaisir de vous annoncer la grande nouvelle, l’immense nouvelle, la fabuleuse nouvelle.

Musique ad hoc Lire la suite



1.

Si Belgritte s’intéressa au Tour de France, ont écrit de nombreux critiques d’art, s’il réalisa le cycle des Victoires d’étape (je souris à ce mot cycle surgi spontanément sous ma plume), c’est parce qu’il voulait rivaliser avec les célèbres Footballeurs de Nicolas de Staël. La plupart de ces confrères ont même consacré des pages prétendument bien renseignées à la profonde influence que de Staël aurait eue sur le grand peintre belge, ne se privant pas de faire remarquer que l’un et l’autre se connurent à l’Académie de Saint-Gilles et qu’on les vit souvent traîner ensemble tard le soir dans les bistrots qui bordaient, à quelques pas de cette école d’art, la jolie place de forme ovale qui porte le nom de Parvis de Saint-Gilles. Lire la suite