Trop de raisons de sentir monter aux lèvres des signifiants de colère — ah ! les saintes colères ! — de réagir et d’agir par les temps qui mutent en presque toutes choses : où que l’on se tourne, où que l’on arrête son regard, crises et crisettes, petites apocalypses ou petites renaissances, fin d’une ère ou éclosion saignante d’une nouvelle humanité ou inhumanité, qui sait ?

Personne ne sait vraiment, surtout pas les présumées élites, mais ça se passe : ça navigue, ça surfe, ça trimarde à vue sur fond de syndrome Titanic, de prolifération numérique et virtuelles, de technologies de science-fiction et de croyances moyenâgeuses, de fractures sociales et de factures financières, de guerres larvées et de terrorisme à répétition… Lire la suite


Lorsqu’elle ouvrit cette encyclopédie en plein ciel (elle avait trente-trois minutes de trajet et donc de lecture entre Mégalo Pékin et New New York) et qu’elle se plongea d’un claquement de doigts neuroniques dans l’histoire critique et comparée des accouchements de l’Époque Industrielle, elle ressentit un trouble dysphorique qu’aucun instrument ne put diagnostiquer.

L’homo sapiens sapiens était un arriéré qui ne se prenait plus pour un chimpanzé, murmura-t-elle. Lire la suite



Mireille, Neuvième séance

Mesdames, je vais demander à Sophie de lire la seconde lettre que nous a envoyée Mireille, de Patmos.

« J’ai osé interpeller cet homme étrange dont je vous avais parlé dans ma dernière lettre. Il s’essuyait les mains et s’apprêtait à regagner sa tanière, quand je lui ai lancé : « Je voudrais vous parler ».

— Mais de quoi peuvent se causer deux êtres en ce monde, si ce n’est de frivolités ?

— Eh bien, passons aux frivolités… Même si je cherche sur cette île quelque chose d’essentiel…

— L’essentiel, c’est ma branche. Lire la suite


Extraits choisis des Carnets En Marge  de Robert. H. Hammond, agent spécial des services secrets rapprochés du Président des États-Unis d’Amérique répertoriés sous la référence CL.17.14.007698/1998.

 

I

 

Monica Lewinsky, dès l’âge de quatre mois (selon trois témoignages recoupés par le tandem d’investigateurs Dedallas-Brywouth), souffrait de biberonite aiguë : le pédiatre Bill Berman affirme que le nourrisson Monica gardait la tétine en sa cavité buccale 43 heures d’affilée avec des mouvements prépsychotiques de succion devant le regard ébloui de sa mère (le père absent s’intoxiquait de Havane au Hollywood Café) qui n’osait pas lui retirer l’embout caoutchouté dans la crainte de braillements stridents ininterrompus. Lire la suite